Qu’est-ce que le growth hacking ?

Quand on parle de forte croissance d’un produit ou d’un service, forcément cela interpelle, interroge. Et c’est exactement ce que vise, et souvent touche d’ailleurs, le growth hacking. De quoi attiser la curiosité et retenir l’attention.

Nous verrons ici une définition simple de sorte à bien comprendre les concepts derrière ce terme un peu barbare et cela bien sûr, à terme, pour pouvoir utiliser cette (ces ?) technique que nous parcourrons ici plus tard afin d’aider notre propre business à progresser, prospérer.

Au sens littéral

Pour commencer attachons-nous à la définition littérale du terme growth hacking.

Piratage de la croissance.

Cette simple traduction nous apporte déjà quelques informations. On se doute donc bien qu’il va s’agir de développer de la croissance et c’est après tout ce que l’on recherche. Cependant on devine que cela se fera probablement de manière non-conventionelle. Le terme piratage nous laissant même à croire que l’on pourrait flirter avec les limites légales et/ou morales…

Un peu d’histoire

La notion de growth hacking apparaît au début des années 2000, cependant c’est grâce à Sean Ellis qu’il va prendre son envol. C’est lui qui va théoriser et mettre en pratique la plupart des techniques, la méthodologie, l’état d’esprit de ce qui va révolutionner, osons le mot, les techniques marketing telles que nous les connaissions jusqu’alors.

Sean Ellis alors salarié de Dropbox a créé le “growth hacking” en voulant définir son poste. En effet, souhaitant quitter son emploi c’est ainsi qu’il définit son rôle en vue d’enrôler son remplacant. Son job à ce moment, élargir la base de données des clients Dropbox.

Oui mais quoi ?

Alors en quoi consiste exactement ces techniques ? Nous verrons sur ce site et en détails plusieurs de celles-ci mais sachez qu’elles sont souvent fruits de connaissances informatiques.

En effet, le growth hacking ce sont surtout et en définitive des méthodes et techniques d’informaticiens au service du marketing. Faux comptes sur les réseaux sociaux, scraping, récupération de base de données d’emails sur des sites à grande notoriété comme Linkedin ou Leboncoin. Etc.

Ne ratez pas nos prochains articles qui vous permettront simplement de mettre en place ces techniques si vous pensez qu’elles peuvent vous aider (et elles le peuvent).

Partager Une définition du growth hacking sur Facebook, Twitter
marketing digital